“Je ne comprends pas pourquoi je passe en spam” ou la vérification régulière de vos SPF

C’est un vrai cauchemar, tous vos emails arrivent en spam, chez vous mais aussi chez vos clients. Pourtant vous n’avez rien changé, juste mis à jour le contenu de la newsletter mais le template est identique, et il n’y a apparemment pas de spamword dans vos textes. Pourquoi cela ne fonctionne plus ?

C’est généralement là que l’emaileur à une brusque suée froide à l’idée que cette fois c’est fini, il s’est fait blacklister son nom de domaine 🙁
En tout cas c’est ce qui arrive à ceux qui ont des choses à se reprocher sur la propreté de leurs bases 😉

Heureusement avant de vous faire griller la cervelle, vous avez eu la chance de lire un jour cet article et de le garder en mémoire. La réponse est toute conne, une fois qu’on la connait, un peu comme avec tous les casse-têtes. C’est sans doute votre DNS qui est en cause.

Quand vous envoyez depuis un prestataire emailing et que celui ci vous permet d’émettre en utilisant votre nom de domaine, vous avez du procéder à l’ajout d’informations (SPF, TXT, etc.) dans vos DNS : Ces infos sont pour authentifier les IP de votre prestataire comme habilitées à émettre en votre nom. ( Si d’aventure vous envoyez avec @votredomaine mais que le prestataire ne vous a demandé aucune modification de vos DNS, je vous conseille de prendre vos valises et vous barrer, vous comprendrez un peu plus bas).

Si d’un seul coup, tous vos mails passent en spam sans explications simple et logique, allez jeter un oeil sur vos DNS. Il peut arriver que votre hébergeur remette votre configuration à défaut et donc supprime les informations additionnelles qui permettent d’envoyer vos emails par un prestataire de façon authentifiée. Du coup, il devient normal que tous les mails sont considérés comme suspects vu que votre nom de domaine ne donne plus de délégation officielle pour l’envoi des emails. Chaque fois qu’un filtre va vouloir résoudre et rapproche votre domaine et l’IP émettrice, il va y avoir suspicion d’où la mise en spam.
Ces petits rollbacks des DNS sont une vraie catastrophe car ils ne sont absolument pas visibles de prime abord mais leurs dégâts eux peuvent être immenses.

Attention toutefois, parfois c’est vous qui êtes responsables de ces rollbacks à cause de manipulations hasardeuses sur le serveur ou du non renouvellement du nom de domaine dans les temps d’où parking et perte des configurations spécifiques.

Comme il vaut mieux prévenir que guérir, vérifier donc  périodiquement la configuration de vos DNS, histoire de vérifier que toutes les configurations spécifiques sont bien en place 🙂 Personnellement j’utilise cette page pour faire mes tests sur les SPF. Et vous, quel(s) outils utilisez vous ?

Articles proches :

8 Commentaires

  1. Soumis le 7 décembre 2010 à 13:45 | Permalien

    Je suis amateur de http://mxtoolbox.com/ pour ce genre de choses. Pour les SPF : http://mxtoolbox.com/spf.aspx

    A bientôt !

  2. Soumis le 7 décembre 2010 à 15:10 | Permalien

    Bonjour Charles,

    Merci pour cet article, c’est vrai que ça serait dommage de gâcher un emailing pour un problème aussi bête.

    Personnellement, nous utilisons ce site web http://www.iptools.com/ qui fourni quelques outils très intéressants. Ça nous permet d’avoir tout ce dont nous avons besoin au même endroit.

    A Bientôt

  3. Soumis le 20 décembre 2010 à 12:55 | Permalien

    DeliveryWatch.com ou Return Path tools vous font le test régulièrement 😉

  4. Soumis le 2 janvier 2011 à 11:14 | Permalien

    merci Jonathan, mxtoolbox.com est bien pratique,
    par contre un des serveurs (Tiopan) qu’ils référencent indique learniz.com comme blacklisté, je suis assez surpris
    vous avez des expériences avec ce service ?

  5. Soumis le 9 février 2011 à 20:37 | Permalien

    Frais ce site. Je viens de le découvrir pas hasard mais je l’aime déjà. Le style rédactionnel est pas mal. Par contre je cherche le champ “Newsletter” en vain. Ne me dites pas que vous n’avez pas de mailing ?

  6. Soumis le 9 février 2011 à 23:30 | Permalien

    Il y a un flux RSS mais pas de newsletter associée 🙂
    Comme il n’y a pas d’acharnement commercial sur le blog, je n’ai jamais trouvé nécessaire d’y intégrer la collecte des emails de mes lecteurs.
    Ensuite, avoir une newsletter m’obligerait à avoir une certaine régularité dans les posts hors j’interviens seulement lorsque mes client m’en laissent le temps 😉

  7. Soumis le 9 février 2011 à 23:45 | Permalien

    La newsletter ne servirait pas à collecter des emails des lecteurs mais de leur informer de la publication de nouveaux posts. Je peux t’avouer une chose : je lis tellement de blog sur l’emailing, le référencement, le marketing… (au moins 50 blogs dont quelques leaders) que les seuls blogs que je tous les jours ou presque sont ceux qui m’envoie les news. Par exemple blog e-commerce le fait très bien.

    Vos articles sont très intéressant. Alors même si vous publiez 1 fois/mois pourquoi pas tenir au courant vos lecteurs.

    Think about it!

  8. Soumis le 11 octobre 2011 à 9:28 | Permalien

    Bonjour
    Excellent site et sujet. Parfois dur d’expliquer aux clients tous les enjeux de l’emailing.
    L’aspect technique est crucial en effet, comme nous assurons des services Hébergement nous sommes familiers des DNS et avons tout vite vu les questions de SPF. Je suis en revanche surpris de ces prestataires qui feraient des modifs intempestives de DNS, ça peut conduire à des catastrophes. En ce qui nous concerne et pas que pour des questions emailing mais plutot en sécurité générale, nous avons développé des outils de surveillance qui testent les configs et pointages DNS pour détecter tout changement qui serait involontaire. Jamais arrivé, mais dans un tel cas une disparition de SPF provoquerait aussi les alertes. Si seulement on avait le temps d’en faire un service accesibles à d’autres, vivement qu’on puisse se permettre les Googles Fridays où on bosse sur des projets au choix 🙂
    Pierre, Rennes.

2 Rétroliens

  1. Par Twitted by consonaute le 3 janvier 2011 à 11:38

    […] This post was Twitted by consonaute […]

  2. Par Twitted by brunofridl le 3 janvier 2011 à 11:40

    […] This post was Twitted by brunofridl […]

Soumettre un commentaire

Votre adresse email n'est jamais publiée ni partagée. Les champs requis sont marqués par *

*
*