Trouver une solution emailing ou comment un prestataire emailing tente d’influencer les communautés virtuelles

Je vous l’ai souvent dit, l’emailing est une jungle qui peut s’avérer dangereuse. Pour trouver son chemin dans cet univers trouble, la plupart des internautes utilisent les moteurs de recherche afin d’identifier les différentes solutions qui peuvent s’offrir à eux. Ainsi ils obtiennent une sorte de short-list des solutions potentielles. Cela ne leur indique en rien si la solution est bonne ou mauvaise, juste quelles sont celles qui existent.

Si notre internaute était un ramasseur de champignons, il se contenterai de ramasser des champignons, tous ceux qu’il trouve.
Une fois le panier rempli, encore faut-il sélectionner l’heureux élu, celui qui sera mangé 🙂

Impossible de s’en remettre au hasard pour un choix aussi délicat. Comment peut donc se faire notre élection ?

  • Certains ont pour critère le prix, et choisissent le champignon le moins cher. Cela n’est envisageable que pour ceux aiment la roulette russe
  • Certains ont pour critère l’aspect, et choisissent le champignon le plus beau. Ceux là se font subjuguer par les emballages marketing et commerciaux. En emailing, c’est pas parce que sur le carton il est marqué “solution professionnelle” ou que le produit est décrit comme l’outil incontournable que c’est vrai. Non !? Si !
  • Certains ont pour critère leurs connaissances personnelles. Malheureusement tous les champignons blanc ne sont pas comestibles, et certains bolets sont toxiques. Les connaissances requises sont telles qu’il faut vraiment que vous soyez sur à 100% de vos connaissances personnelles. En emailing, toutes les solutions ASP ne sont pas bonnes, certaines ne feront pas mieux que votre solution logicielle.
  • Pensant limiter la casse, certains font appel à un ami. Malheureusement votre ami n’est peut être pas un expert même s’il s’y connait plus que vous, ensuite votre ami à ses propres préférences qui ne sont pas les votre. Si j’écoutais ma mère, seuls les bolets sont bons à ramasser 😉
    En emailing, votre ami est peut être à l’aise avec le codage et vous orientera vers une solution PHP qu’il sera capable de vous bidouiller rapidement. Adepte de l’externalisation, il vous dira qu’il faut absolument que ce soit ASP, ou de la vieille école il vous poussera au contraire vers une solution logicielle interne. Tous ces éléments ne prendront en considération qu’une petite partie de la problématique de l’emailing vu que la plupart du temps votre ami n’est pas un véritable expert du domaine. Attention également aux amis qui conseillent mais ne sont pas eux même consommateurs 😉 ils ne prennent aucun risques
  • Pour assurer leur coup, certains vont chercher l’avis de consommateurs. S’ils sont satisfaits et toujours vivants, c’est que c’est comestible non ?
    Dans la réalité peu de monde parle de ses retours d’expérience. Plus bas vous aurez un exemple concret de ce qui se cache parfois derrière certains commentaires : Un prestataire pris la main dans le sac, ou plutôt la mains dans le pot de confiture. Oui parfois quand on veut manipuler les communautés virtuelles, on se fait prendre 🙂 (les éléments de la manipulation sont dans la note longue)
  • Enfin la plus sage des décisions, c’est d’aller voir son pharmacien. Il fera le tri entre les bons et mauvais champignons.
    En emailing aussi adressez-vous à un vrai spécialiste. Il vous expliquera les risques spécifiques à chaque solution et sera à même de vous montrer toutes les potentialités insoupçonnées que l’emailing peut vous apporter. C’est le rôle que j’essaie de tenir depuis maintenant depuis 3 ans avec Snipemail, le blog de l’emailing. Vous alerter sur les risques de certaines solutions, technologies, de certaines bases, de certains prestataires parfois.

Je sais que maintenant que Snipemail est également une solution d’emailing, je me retrouve en situation de juge et partie. Cela étant dit vous aurez certainement remarqué que les articles ne sont pas un matraquage commercial de ma solution 😉


Venons en maintenant à notre flagrant délit de tentative de manipulation de communautés virtuelles.
Je suis actif dans plusieurs communautés virtuelles pour conseiller sur les problématiques emailing. La Netiquette sur les forums fait qu’on évite le crossposting ou la publicité déguisée. Mon expérience m’a permit de débusquer un joli lapin que vous trouverez ci dessous :

  1. Un message initial de Gegen, posté le 04 décembre 2006 sur le forum de WRI, parle de la solution oxilog.
  2. Un déterrage de topic fait par Paulo301 le 02 mars 2009 à 11h50. C’est son premier message sur WRI et c’est pour encenser oxemis et oximailing. Paulo301 se fait passer pour une association utilisatrice du logiciel et il signe Dimitri.
  3. Revenant de déjeuner, Paulo301 signe un second message sur WRI à 14h06. Là encore il pousse Oximailing d’oxemis.
  4. Lors de ma revue des communautés, je remarque le message et j’y répond. Je doute fortement de l’existance de l’association car j’ai l’habitude des faux témoignages clients. Je reste donc toujours circonspect à la lecture des premiers messages d’un internaute dans une communauté virtuelle. J’attends plutôt que l’utilisateur fasse ses preuves. Au bénéfice du doute, je donne quand même des éléments de réponse. A la découverte de l’autre post de Paulo301, je poste une seconde réponse expliquant le crossposting.
  5. Je découvre d’autres posts de Paulo301 (1 et 2) dans les autres communautés que je suis, quasiment identique à ceux de WRI.
  6. Je fais une recherche plus approfondie sur Paulo301 et découvre d’autres posts sur d’autres communautés et blogs. (1, 2, 3 et blog et blog2)
    Fait intéressant, sur les blogs en plus de la pub pour Oxemis, il lie son nom à oxemis également, ce qui “signe” sans doute le fait qu’il appartient bien à cette société. S’il appartenait à une association, il aurait signé avec l’url de son association non ?
    La journée du 02 mars était sans doute consacrée aux actions marketing de référencement et plus précisement au netlinking et à la manipulation de communautés virtuelles.

Si jamais sur l’un des liens actif, les commentaires venaient à être moderés, signalez le moi et je produirais alors les captures d’écran correspondantes.

Articles proches :

3 Commentaires

  1. Soumis le 5 mai 2009 à 15:05 | Permalien

    Bonjour,
    Très intéressant cet article je l’ai lu en suivant un post de WRI “pratique de référencement crapuleuse” lol. Bien joué d’avoir mis en évidence ce problème de spam camouflé et quand on voit les messages de Paulo on se demande combien utilisent cette technique et en plus en multipliant les pseudos et les messages ça peut vite devenir monstrueux. Et effectivement il n’y a pas grand moyen de lutter contre ça mis é part une modération active des forums. Bon moi heureusement je n’ai pas de forum 😉
    Cordialement.

  2. Soumis le 1 juillet 2009 à 18:23 | Permalien

    C’est bon c’est modéré sur forum-marketing et forum-e-commerce … avec un peu de retard :-p

  3. Soumis le 2 février 2010 à 18:37 | Permalien

    Comme quoi il faut se méfier des personnes qui vante un produit ou une solution sans pouvoir avant vérifier les dires de cette Personne.

One Rétrolien

  1. Par Les 2 perles emailing du vendredi | Snipemail le 9 octobre 2009 à 11:04

    […] Perle n°1 : Un gars qui nous propose du nettoyage de base, et de l’emailing de masse. Déliverabilité ? Blacklisting ? oui il reste des notions à apprendre. Par contre la gestion du faux témoignage client est elle presque bien maitrisée. Encore un peu grossière mais il y a de l’idée. LOL non j’plaisante ! c’est grotesque mais pour certains cela marche encore. Dupon25 et Cybercoeur sont la même personne. Cela me rappelle le cas ou un prestataire emailing avait tenté d’influencer les communautés virtuelles. […]

Soumettre un commentaire

Votre adresse email n'est jamais publiée ni partagée. Les champs requis sont marqués par *

*
*