Willemse, un exemple de pression marketing trop forte

Parfois les internautes n’imaginent pas ce qu’ils vont subir suite à une simple demande de renseignement sur un site web. Il y a une sacrée différence entre donner son approbation pour recevoir des informations, et accepter de se faire harceler par email !
Willemse est un mauvais exemple de pression marketing.

Ma compagne a fait la demande d’un catalogue auprès de cette enseigne de pépiniériste aux alentours du 16-17 mars. Le premier point “gênant” est l’opt-in obligatoire à recevoir plus d’information de leur part par la présence de l’astérisque mais aussi du (1)En complétant, j’accepte d’être averti des offres promotionnelles de Willemse France. Heureusement pour l’opt-in partenaire, il demandent quand même de cocher une case, ouf !

demande_catalogue_willemse-600px

Le catalogue est bien arrivé, pas de problème de ce coté là. Par contre sont arrivés aussi des emails, plus rapides que le catalogue et plus nombreux.
A votre avis, combien d’emails peut-on recevoir en presque 2 mois suite à une simple demande de catalogue ?5 ? 10 ? plus !? 15 ? non toujours pas !?

25 emails réceptionnés en moins de 2 mois soit en moyenne 1 email tous les 2 jours ! Cool Raoul !
Ils m’énervent, y’a plus qu’eux dans ma boite” Oui je peux la comprendre.

Je ne détaillerais pas le contenu des emails car ce n’est pas l’objet de l’article, bien qu’il y ait des choses à redire. Ce que je pointe ici du doigt est simplement un exemple de trop forte pression marketing appliquée à un simple contact.

Oui, il suffit de se désabonner et c’est sans doute ce que finira de faire ma compagne, mais une autre personne se serait sans doute désabonnée de la manière la plus rapide qui soit : la déclaration SPAM. C’est souvent à cela qu’aboutit une trop forte pression marketing. Les cibles font une déclaration en spam et la réputation de l’adresse est impactée. Cela peut même faire aboutir certaines campagnes en spambox. Dommage alors qu’en permettant de définir le nombre de mail qu’on veut recevoir et leur fréquence, tout ceci aurait pu être évité 😉

Articles proches :

7 Commentaires

  1. Soumis le 13 mai 2009 à 12:13 | Permalien

    Ce comportement, que je ne cautionne pas, s’explique par une activité très saisonnière, l’essentiel de l’activité se faisant sur quelques mois dans le secteur de la VAD de plants.

  2. Soumis le 13 mai 2009 à 14:19 | Permalien

    On peut toujours trouver des raisons quand on cherche 😉
    Je me doute qu’effectivement la période soit cruciale, mais de là à mettre autant de pression sur un simple prospect, c’est une dangereuse manière de procéder.
    Dangereux par rapport aux déclaration en spam, mais également par rapport à la déliverabilité des campagnes. Le comportemental prenant un poids de plus en plus lourd dans l’acceptation des messages de la part des FAI et webmails, une telle pression fait que les mails ne sont plus ouverts, et donc qu’à moins que la société fasse une segmentation comportementale dans l’ordre d’envoi des segments, cela peut impacter leurs campagne.
    Donc en terme d’image, de spam et de déliverabilité, c’est mauvais 🙁

    Ils feraient mieux d’essayer d’être plus proche de ce que recherchent vraiment leurs prospects, et ce n’est pas nécessairement des prospectus commerciaux 😉 On pourrait commencer par une simple gestion du nombre et de la fréquence des emails attendus, ou une gestion des abonnements par centre d’intérêt (newsletter, offres commerciales, infos spéciales, etc.)

  3. Soumis le 15 mai 2009 à 10:37 | Permalien

    Complètement d’accord avec toi Charles. Une fois de plus un programme de prospection ‘lessiveuse’ 😉 :
    – pour le prospect
    – pour délivrabilité (et donc rendement)
    – pour la base
    et le plus souvent comme personne ne gère ce type d’informations cela fait tache d’huile provoque une attrition rampante…

  4. Soumis le 17 juin 2009 à 9:51 | Permalien

    Bonjour,
    Je suis Emilie de Willemse France. Nous sommes tout à fait désolés de votre mécontentement et que vous ayez mal pris le fait de recevoir nos emails. Notre but est de vous faire part chaque semaine des meilleures offres, des conseils de jardinage et des plus beaux cadeaux que nous proposons et nous souhaitons faire plaisir à un maximum de clients. Sachez que vous pouvez vous désabonner à tout moment en cliquant sur le lien prévu à cet effet. Nous respecterons bien évidement votre choix.
    Quoi qu’il en soit, L’intérêt de la VAD et plus particulièrement d’Internet par rapport au catalogue et de renouveler l’offre très régulièrement. Ainsi, Nous pouvons faire bénéficier à nos clients immédiatement des bonnes offres de nos fournisseurs. Et effectivement, comme l’a souligné Alexandre Desse ci-dessus, notre activité est très saisonnière ce qui explique la hausse des emails en pleine saison.
    Nous tenons à vous remercier pour vos remarques sur la pression publicitaire. Nous y travaillons pour améliorer l’offre que nous proposons à nos clients et à nos prospects
    Bien cordialement,

    Emilie de Willemse France

  5. Soumis le 17 juin 2009 à 10:39 | Permalien

    Bonjour Emilie et merci d’être passée ici. 🙂
    Je peux comprendre la pression saisonnière mais je ne peux que vous conseiller d’améliorer drastiquement votre analyse comportementale des emails.
    Relancer un prospect lorsqu’il a demandé à recevoir votre catalogue, c’est normal. Mais un tel acharnement est je pense contre productif.
    Pour les prospects, demandez leur une sélection des contenus attendus, voire des fréquence ou de la limite de pression marketing. Et surtout travaillez le comportemental ! Cela devient une bonne partie de la clé de la déliverabilité et la pression que vous exercez sur ces prospect doit avoir un impact négatif vu qu’on finit par ne plus ouvrir vos emails. Le trashing systématique des emails entraine malheureusement la classification en courrier indésirable dès que le FAI ou Webmail analyse le comportemental sur un échantillon des emails reçus d’une campagne.
    Je n’ai pas parlé des emails en soit vu que ce n’était pas le thème de l’article mais vous avez une bonne marge de progression là aussi. C’est plutôt une bonne nouvelle quand on est VADiste car cela signifie que vous avez encore la possibilité de gagner facilement quelques points dans vos stats 🙂

  6. Soumis le 4 mars 2010 à 10:58 | Permalien

    Ce comportement est inadmissible:
    Bientôt 4 mois que j’interdis à WILLEMSE et ses partenaires de m’envoyer des mails et celà continue. Qu’elle se prénomme Emilie ou Catherine, les interlocutrices promettent toujours que c’est fini et qu’il s’agit d’un problème technique de routage du prestataire et que, bien sûr la loi LEN est appliquée… J’ai donc rappelé à WILLEMSE (Catherine)que je dispose d’un droit d’accès, de modification et de suppression des données qui me concernent (art. 34 de la loi “informatique et libertés” du 06/01/78) et de ne plus être sollicité par leurs envois. Alors soit, si il faut en passer par là, je déposerai plainte.

  7. Soumis le 8 février 2013 à 16:00 | Permalien

    Tiens aujourd’hui c’est nouveau, non content de crouler sous leur catalogues racoleurs et kitch (il vendent quoi?..à oui des plantes)voilà que je reçois un message téléphonique enregistré “…si vous tapez le code bidule vous avez droit comme cadeau à un bégo.et patati et patata”, je suis consterné par leur pratique commercial agressive, une pratique commune à d’autre du même secteur comme Backer.

Soumettre un commentaire

Votre adresse email n'est jamais publiée ni partagée. Les champs requis sont marqués par *

*
*