Les joies de l’Europe : Les mauvaises pratiques s’internationalisent

Je suis sur que comme moi, vous recevez de plus en plus de mails étranger. Sorti des mails américains, et plus généralement anglophones, j’ai constaté une forte augmentation des mails en provenance de l’Europe (Italie, Espagne, Belgique, …) mais aussi de l’Europe élargie et des anciens pays de l’est (Russie, Pologne, Hongrie, …)

La nouveauté consiste dans le fait que ces emails sont des emails de prospection, et non plus seulement des spams. Ces nouveaux emaileurs vont bientôt inonder nos boites avec la même facilité que Monsieur toutlemonde s’étant procuré un CD d’emails. J’ai déjà reçu quelques mails de sociétés me proposant sur CD les bases emails de leur pays.

La guerre contre les mauvais comportements et le “lâcher de sauce”* au niveau national va maintenant devoir se faire au niveau international… et c’est une catastrophe ! Comment aller expliquer à un chef d’entreprise polonais que ces pratiques ne sont pas les plus efficaces ? Ils vont revenir à l’époque du chant des sirènes et c’est tant pis pour notre pauvre mailbox. Nous aurons sans doute bientôt la possibilité de faire des études de statistiques sur les taux de réactivité français des emails envoyés en cyrillique. Car malheureusement avec le “lâcher de sauce”, il n’est pas systématiquement fait un effort de traduction ou géolocatisation de l’offre. (geoquoi ? mais keskidit ?) Faut-il en sourire ? Je prends plutôt cela comme un pas en arrière, et cela va certainement dégrader notre PEF (Paysage Emailing Français)

Nous avons déjà une recrudescence des entreprises qui se montent à la va vite ou qui se découvrent une vocation pour faire de l’emailing bricolé sur des bases surexploitées. (J’en ferais une note bientôt à ce propos) Avec cette vague de mails étrangers de prospection et connaissant les comportements français, j’imagine que de nombreuses personnes vont réagir négativement. Les destinataires des mails seront encore plus rapides à dégainer le bouton spam. Certains responsables commerciaux et marketing vont eux se dire que si d’autres le font, pourquoi pas eux !? Et bingo, ils vont se mettre eux aussi à faire des nouveaux “lâcher de sauce” mais sur des bases européennes cette fois ci. Et les filtres anti-spams vont s’emballer, tout comme les blacklists.

* Nos deux compères ont fait du chemin depuis le temps. J’ai déjà identifié plus de 8 changements de serveurs et de nombreuses utilisations de FAI différents. Comportement classique des parasites nuages de criquets. Ils épuisent les ressources et ils bougent, ou plutôt on les chasse.

Articles proches :

Soumettre un commentaire

Votre adresse email n'est jamais publiée ni partagée. Les champs requis sont marqués par *

*
*