Délivrabilité : Un nouveau tour de vis chez les FAI français

Vous l’aurez sans doute remarqué si vous suivez vos statistiques domaine par domaine, ces derniers temps, on peut constater une baisse parfois importante sur les FAI français. Les webmails ne sont pas en reste avec la sortie d’Outlook.com mais c’est surtout le tour de vis important donné ces dernières semaines par le FAI français qui a le plus d’impact.

Les domaines de Microsoft (hotmail, msn live, outlook.com) ainsi que Orange, Free et SFR ont modifiés leurs critères de filtrage et durci leurs pratiques, que ce soit sur l’impact des plaintes, l’hygiène de la base ou le comportemental.

On peut constater une baisse des seuils de tolérance et de filtrage, ce qui aboutit à moins de délivrabilité et donc moins d’ouverture.
Le comportemental continue à prendre du poids dans le filtrage, donc si votre campagne ne génère pas de comportemental, on arrive plus souvent en boîte de spam ce qui baisse la délivrabilité, donc la réputation et la spirale infernale descendante est fatale. La baisse de réputation est maintenant beaucoup plus rapide si l’on ne génère pas de comportemental ou si l’hygiène de la base n’est pas au rendez vous. Les taux d’aboutis deviennent de plus en plus faibles car les mails entrent moins jusqu’à ce qu’au final, l’accès en boîte soit refusé.

Autre joyeuseté :-), le filtrage peut maintenant impacter une campagne en particulier.

Analyse transversale des campagnes multidistribution ?

On voit également se mettre en place une analyse des campagnes transversales qui peut aboutir au flaggage d’une campagne pourtant faite sur une base propre. Je m’explique 🙂
Mettons qu’un client veut router une campagne nationale et confie donc son projet à plusieurs prestataires pour toucher plus de monde via des campagnes à la performance par exemple ou par de l’affiliation. Il y a un email qui sera routé par plusieurs prestataires sur plusieurs bases différentes, c’est ce qu’on appelle une campagne multidistribution. Ces différents acteurs routent la campagne du client sur leurs bases et manque de bol, un des acteurs à une base peu hygiénique (on va dire cela pour rester gentil) La campagne va alors être blacklistée, et ceci transversalement car la même campagne envoyée par un autre prestataire, donc avec un nom de domaine et des IP différentes, pourra se voir bloquée elle aussi. Je sens que cela va mettre le brun dans le secteur cette histoire 🙂 Concrètement cela aura pour finalité de bloquer les mauvais acteurs.

Je vois d’ici que certains vont demander des campagnes uniques avec l’assurance que le même contenu ne sera pas routé par un autre prestataire 😉 ou d’autres exiger de pouvoir router en premier la campagne nationale. Genre les gentilles agences routent le 1er jour, les agences moyennes le second jour et les bases pourries qui font du volume pour pas cher en fin de semaine 🙂 Si d’un seul coup vous avez tous vos envois de gros clients qui sont regroupés le même jour, peut être que vous avez des questions à vous poser 😉

Et tant qu’à parler des questions qu’on doit se poser, j’en mets une petite couche sur LA question qui revient toujours : Existe t’il une solution pour contourner le système ?” Si vous vous posez cette question, c’est que vos pratiques ne sont ni propres, ni bonnes 🙂

Au final, ce qu’il faut en conclure, c’est qu’aujourd’hui en emailing, on ne peut plus se permettre d’être juste moyen. La pente comportementale est devenue savonneuse et seuls ceux qui ont une communication pensée pour satisfaire cette évolution du système continueront de voir leurs emails arriver en boîte.

Y’a t’il une solution ?

Toujours la même qu’on arrête pas de vous rabâcher : faire de la qualité 🙂 Cela passe par un contenu qualitatif et personnalisé qui va générer du comportemental voire même du transactionnel avec vos cibles. Là votre comportemental sera en hausse, votre réputation itou et à vous une part de voix élargie vu le peu de mails qui restera en boîte 🙂
Et par personnalisé, je parle pas de Civilité Nom Prénom, faut aller un peu plus loin quand même, et même que cela fera l’objet d’un article très prochainement 😉

Articles proches :

Un Commentaire

  1. Soumis le 25 octobre 2012 à 10:58 | Permalien

    Déjà que c’est compliqué de faire de l’email rentable aujourd’hui, ça va être l’apocalypse demain. Des propriétaires de bases qui nettoient un peu, c’est pas courant, alors des fous furieux qui vont tracker le bounce, c’est la perle rare. On va finir par ne plus faire que du trigger, au moins,; là, avec les volumes, peu de risque de problème. Et les adresses sont toujours cleans, puisque par principe recentes.

One Rétrolien

  1. Par Délivrabilité : une des clefs du succès | Zebaz Infos | Emailing, Fichier marketing, Réseaux Sociaux, Lead Generation le 22 octobre 2012 à 16:03

    […] Délivrabilité : Un nouveau tour de vis chez les FAI français […]

Soumettre un commentaire

Votre adresse email n'est jamais publiée ni partagée. Les champs requis sont marqués par *

*
*