Ziki fait un hold-up numérique en parasitant les identités numériques de personnalités

Mauvais début de semaine à cause de Ziki. Lors d’une discussion sur l’identité numérique avec mon partenaire Aymeric, j’ai voulu lui montrer que lorsque l’on me Google, je sors également en 1ère position. Quelle ne fut pas ma surprise de constater que j’avais un profil ziki placé en bonne position sur la première page de résultats.

En consultant ce profil censé être le mien, j’ai immédiatement saisi les implications de ce hold-up numérique par clonage.

Je vous fais un petit tour du clone :

Première page :

  1. le profil a été “créé par Ziki” et renseigne mon positionnement Feedburner et Technorati.
  2. 793 pages vues au compteur, c’est-à-dire autant de recherches d’info sur moi ou sur mes services d’emailing et mon blog. Quand on est sur un domaine aussi spécialisé que l’emailing, ca fait du volume.
  3. Les mots clés sont repris pour faire du SEO. Pour faire aboutir plus de monde sur le profil de ce clone et couvrir le terrain de mon coeur de communication ?
  4. Les articles ne pointent pas sur mon blog mais sur des pages internes à Ziki. Le titre des pages est optimisé en reprenant le titre de l’article, encore du SEO qui ici est clairement positionné en parasitisme.
  5. Ils proposent de s’abonner à ce profil via un flux RSS. Et là vous n’avez pas encore tout vu !

La page Abonnement :

  1. Les flux proposés sont ceux des RSS propres à Ziki !
  2. Encore plus gros, et c’est ce qui me fait le plus chopper les abeilles, ils proposent de s’abonner par email aux articles. Moi qui prône un haut niveau d’éthique dans l’emailing, qui n’a pas encore proposé ce type d’abonnement sur mon blog, je me fais piller mon auditoire via RSS mais également par email. Combien de mes lecteurs ont ainsi partagé leurs coordonnées sans savoir à qui ils s’adressaient ? Je n’ai bien entendu aucune information sur ces adresses collectées ni ne sais ce que ces personnes reçoivent.
  3. Ils font mention du flux individuel  mais attention ou vous cliquez ! Si vous ne cliquez pas sur la petite icône feedburner mais sur le lien, c’est un simple lien vers l’accueil du blog et non mon flux.

La page bio :

Une copie raccourcie de la page bio. Plus de mention de contact en cas de question ou de demande de renseignement. Ben oui, on ne va pas priver les visiteurs d’utiliser le formulaire de contact ou les flux de ziki…

Une page d’article :

On peut vraiment parler d’hyper-optimisation du code sur le nom car mon nom est présent pas moins de 30 fois dans le code d’une page spécifique à un article. Entre la présence dans le titre, les différents meta, les url, les mots clés, ca fait vite une overdose. Pas étonnant qu’ils aient supplanté la plupart de mes pages dans Google.

Conclusion :
Pour quelqu’un qui comme moi vit de son identité numérique, le préjudice est très important. En s’appropriant ainsi la visibilité de mon nom et de mon blog, c’est sur mon expertise qu’ils font main basse. Or pour un consultant, l’expertise est son fond de commerce, et son blog sa vitrine.
C’est ni plus ni moins qu’un hold-up numérique qu’a fait Ziki avec la création de ce clone numérique. Il y a vraiment de quoi être en colère.

Ampleur du phénomène :
Je ne suis pas le seul bloggeur spécialisé ou « en vue » qu’ils ont cloné. François Laurent également est passé à la moulinette est passé au duplicateur. Bien d’autres également !
Avec une recherche Google sur les victimes de ce hold-up numérique par clonage, on se rend compte que c’est pas mal de profils qui ont été créés. Gros coup de buzz négatif en perspective.
Connaissant la portée des coups de gueule de certains, il est clair que cela risque de faire un peu plus de bruit que mon seul blog spécialisé dans l’emailing.

Je vous ferais un second post qui montre l’ampleur de la duplication.

Articles proches :

3 Commentaires

  1. Soumis le 18 juillet 2008 à 14:17 | Permalien

    Comme je le disais chez Aymeric voici la réponse au pourquoi du comment de ce profil :

    Effectivement il y a 9 mois, nous nous étions orienté vers la création d’un moteur de recherche de personnes et on a effet créé quelques profils manuellement afin d’enrichir les résultats du moteur. A chaque profil créé, l’utilisateur a été prévenu de la création de celui-ci par email avec ses codes d’accès pour pouvoir modifier/supprimer le profil.

    Ensuite tes remarques sont recevables et je comprends ta réaction suite au fait que tu n’as pas du voir le mail de ziki qui t’a été envoyé suite à l’activation de ce profil.

    Normalement tu aurais du pouvoir revendiquer ton profil pour te rendre compte que tu n’as aucun abonné sur Ziki, il s’agit d’un bug, le lien a disparu momentanément.

    Puisque que tu estimes que ce profil te fait préjudice, nous l’avons supprimé. Pour éviter les procès d’intentions qui ne sont pas les notres nous sommes en train de supprimer les profils crées qui n’ont plus d’intérêt pour nous et qui apparemment ennuient certaines personnes qui crient au “hold up numérique”.

    Je t’invite à venir te récréer toi même un profil si tu souhaites bénéficier de nos services pour augmenter ta visibilité numérique avec un résultat controlé. On t’offre un service premium pendant un an d’une valeur de 30euros qui te permettons de bénéficier d’une campagne avec un lien sponsorisé complètement personnalisable (redirection vers ton site en direct si tu le souhaites).

    Bonne fin de journée

  2. Soumis le 20 juillet 2008 à 18:32 | Permalien

    Je confirme les dires de JF Ruiz : j’ai moi même reçu un email il y a plusieurs mois qui m’informait que Ziki avait “reconstitué” mon profil à partir des infos qu’ils avaient trouvé sur moi sur le net (recherche Google, blog…) Et bien entendu, ce mail précisait que je pouvais leur refuser la mise en ligne de ce “profil reconstitué” si je le souhaitais. Par contre, si tu n’as pas reçu le mail, effectivement ça a dû te faire tout bizarre et tu as dû trouver cela très culotté 😉

  3. Soumis le 30 septembre 2008 à 19:26 | Permalien

    Je m’étais moi-même aperçu avec stupéfaction de la création d’une fiche à mon nom, recensant plusieurs de mes sites.
    J’étais en train de contrôler tous les sites qui s’affichaient sur les 2 premières pages des SERP pour les noms de mes sites.
    Je n’avais, par contre, reçu aucun mel d’avertissement de leur part, mais la suppression de ces pages a été effectuée en moins de 24h dès que j’en avais fait la demande.
    Ce qui n’est pas le cas, loin s’en faut, de tous les sites ou annuaires où j’ai retrouvé mes sites ou coordonnées.
    Après, pour augmenter ma visibilité numérique, je m’en occupe de mon côté 😉

Soumettre un commentaire

Votre adresse email n'est jamais publiée ni partagée. Les champs requis sont marqués par *

*
*