Emailing : Un couteau suisse dont vous n’utilisez qu’une lame ?

C’est la rentrée ! Le mois de janvier et sa vague de nouveaux prospects qui prennent contact plein d’entrain parce qu’ils ont décidés que « ça y est ! Ils vont faire de l’emailing professionnellement ». En les écoutant, j’ai souvent la même image qui revient et qui me fait sourire 🙂 : Mon frère et son couteau suisse. Il a écumé tous les couteliers de la région, pris des dizaines de brochures, fait plein de comparaisons sur les différents produits et outils et au final il ne l’a utilisé que pour trancher du saucisson à l’apéro pendant 15 jours. Pourtant y’a pas besoin d’être MacGyver pour utiliser utilement un couteau suisse 🙂 Et un bon outil emailing, c’est dommage de ne l’utiliser que pour faire de l’envoi basique de newsletter.

En quoi un outil d’emailing est-il un couteau suisse ?

Là je ne prendrai en exemple que ce qu’il est possible de faire avec Snipemail mais la démarche peut s’appliquer à d’autres plate-formes.
L’analogie avec un couteau suisse se fait parce que tout comme vous avez plusieurs types de lames et d’outils, il existe plusieurs types d’emails à envoyer. Cela va de la newsletter à la confirmation de commande, de l’envoi d’information commerciales à la relance de caddies abandonnés, de la publicité au message de bienvenue, de la prospection à l’enquête de satisfaction, il n’y a pas de limite aux types et genre d’emails qu’on peut envoyer 🙂

Les campagnes simples

Par campagne, j’entends un email qui part à un instant T à un ensemble de cibles spécifique (segments). C’est le type de campagne utilisé pour les newsletters ou la communication simple. C’est ce que tous les clients utilisent mais malheureusement ils n’utilisent souvent que cela.

Les campagnes élaborées

Ces campagnes ne sont pas beaucoup plus compliquées à monter MAIS elles nécessitent de l’organisation et de s’y prendre à l’avance or cette planification est souvent ce qui fait défaut aux clients 😉
La différence avec les campagnes simples, c’est que nous allons effectuer des relances différentes pour les personnes n’ayant pas ouvert ou cliqué dans l’email. Nous ne sommes pas encore dans une planification complète et exhaustive de tous les événements comportementaux mais disons qu’il y a au moins un début de scénarisation ou au moins d’enchainement mis en place.

Les scénarios

Là nous rentrons dans un début d’automatisation en utilisant des données comportementales mais également des événements. Nous pouvons également lier les entrées avec des formulaires ou des segments spécifiques (importés ou comportementaux) On commence à faire vraiment du marketing intelligent ET automatisé.

Un exemple concret : Un client nous a demandé qu’on lui établisse un scénario complet pour gérer le cycle de vie de ses cibles, avec envoi tous les 15 jours d’un produit correspondant au besoin des cibles en base. En utilisant les segments en cascades selon l’age de la cible (univers de la puériculture donc cibles âgées de 0-3 ans) dès qu’une cible entre dans le système, il va recevoir tous les 15 jours un email ciblé avec des produits présentés correspondant à son age et ses besoins actuels. Le désabonnement fait sortir la cible du système.
On peut imaginer aller encore plus loin en couplant le système avec un CRM qui permet de savoir si le client a déjà le produit prévu à l’envoi et le substituer par un autre le cas échéant.

Les emails de service

Cette catégorie spécifique d’email est envoyé directement depuis votre site web ou votre serveur. Celui-ci pilote à distance, via des appels distants, la plate forme de routage. C’est tout le transactionnel (confirmation d’inscription, de commande, etc.) mais également le trigger marketing (marketing déclanché sur événements)

Les landing pages

Génial, vous avez réussi à provoquer un clic de la part de votre cible mais où va t’elle arriver ? Trop souvent, le lien pointe vers une page de site web pas optimisée, trop généraliste et donc peu engageante. Un vrai travail est effectué pour optimiser les landing pages des pubs adwords, alors pourquoi ne pas faire la même chose pour vos liens dans vos emails ? Surtout que cette page intermédiaire permet parfois de booster la transformation d’une manière non négligeable !

Les formulaires

Ahhh les formulaires. Ils sont mis à disposition gratuitement sur la plate forme mais ils sont vraiment sous-utilisés par les clients. Pourtant quand on pense à toutes les possibilités qu’ils offrent, que ce soit de l’envoi automatique d’email suite à leur validation, à l’envoi de message d’alerte au contact du compte (en cas d’inscription à un petit déjeuner par exemple), pour faire du parrainage ou simplement enrichir les datas de la cibles, ils sont incontournable dans la pleine utilisation de l’outil d’emailing.

Les SMS

Pas tout à fait des emails car plus intrusifs mais bien plus efficaces pour gérer des confirmations d’étapes dans la gestion d’une commande (validation, préparation et expédition) ou des rappels (date, heure et adresse d’un rendez-vous) A utiliser avec parcimonie, seul un usage intelligent et raisonné est accepté par le destinataire !

Il existe beaucoup d’autres outils plus spécifiques et spécialisés comme l’ajout de flux xml externes dans les emails, la validation du code html, les tests antispams, les outils de rendu en messagerie, etc. Autant d’outils et de potentialités qui la plupart du temps ne seront pas exploitées, voire même resteront totalement inconnues des utilisateurs.

Tout comme mon frère n’a finalement utilisé son super couteau suisse que pour trancher du saucisson pendant 15 jours…

Articles proches :

2 Commentaires

  1. Soumis le 6 février 2013 à 11:55 | Permalien

    Pas mal l’analogie avec le couteau suisse, l’e-mailing peut être un outil puissant, encore faut il se donner les moyens et d’adopter une stratégie durable qui permettra d’optimiser les potentiels du levier e-mailing sur le long terme.

  2. Soumis le 8 février 2013 à 16:33 | Permalien

    Le fabriquant propose un couteau suisse, mais tout le monde n’est pas Mac Gyver… Petite analogie 🙂

One Rétrolien

  1. […] Emailing : Un couteau suisse dont vous n’utilisez qu’une lame ? | Snipemail C’est la rentrée ! Le mois de janvier et sa vague de nouveaux prospects qui prennent contact plein d’entrain parce qu’ils ont décidés que… 00Share […]

Soumettre un commentaire

Votre adresse email n'est jamais publiée ni partagée. Les champs requis sont marqués par *

*
*