E-mailing : Alerte Rouge ! Baisse des performances

Vu sur le JDN

Les chiffres français du baromètre Emailing Solution viennent de sortir et ils sont moins bons que ceux de l’année dernière. L’analyse du premier et deuxième trimestre 2006 montre que les internautes commencent déjà à se lasser de ce nouveau média. Plus précisément ils se lassent que celui-ci soit envahi par la publicité et ils n’y réagissent plus.

Tous les indicateurs sont en baisse :

         Le taux d’ouverture chute de 6,5 % à 31 %

         Le taux de click baisse à 7,7 % en perdant 2,3%

         Le taux de réactivité lui recule de 26 % à 24,4 %

Quelques phénomènes peuvent expliquer ce recul :

         De nombreux outils de messagerie ne considèrent un email comme ouvert que si les photos qui l’accompagnent sont téléchargées

         La pression marketing est beaucoup trop forte, ce qui fait que les internautes reçoivent plus de courrier, et commencent à les trier. Ils n’ont plus le plaisir de la découverte (woah j’ai reçu un email) et sont entré dans la phase de la gestion pragmatique de leur courrier (ça j’ouvre, ça je jette). C’est un phénomène normal qui accompagne la maturité des internautes sur un media marketing. (les bannières en leur temps avaient suivi le même chemin)

         La mauvaise utilisation par les responsables marketing. C’est le point le plus grave à mes yeux. Ils n’ont pas compris le potentiel de l’email et l’utilisent sans l’exploiter. (Voir ma précédente note à ce sujet : Pourquoi ne poussez-vous pas votre emailing dans ses retranchements ? C’était prémonitoire)
Il faut adapter le contenu au destinataire en segmentant ou en faisant de la rédaction conditionnelle. Ainsi l’effet de la pression marketing sera moins ressenti. Et enfin il faut cibler ses envois. Lâcher la sauce ne sert plus à rien hormis vous apporter des ennuis avec les filtres anti-spam. Vos emails doivent être ciblés comme le tir d’un sniper : Un arobase entre les deux yeux. (d’ailleurs j’ai changé ma baseline si vous n’aviez pas remarqué)

Dernière information intéressante de l’article, Emailing Solution estime qu’à terme, les taux devraient se stabiliser à 25% pour l’ouverture, et 6% pour les taux de clicks.

C’est fou, quand je descends à ces résultats là, j’ai l’impression que ma campagne est ratée.

N’hésitez pas à me faire part de vos commentaires 😉

Articles proches :

2 Commentaires

  1. Filoudidou
    Soumis le 12 octobre 2006 à 12:26 | Permalien

    Même ciblé je n’arrive pas à dépasser les 20% d’ouverture depuis quelques temps…

  2. Soumis le 12 octobre 2006 à 14:39 | Permalien

    Aie ! Là vous avez effectivement un problème :-/
    C’est pour des campagnes en acquisition ou fidélisation ? Les bases sont elles les vôtres ?
    Quels retours avez vous sur la campagne (NPAI, type de bounce, filtres anti-spam…)
    Est ce vous qui maîtrisez l’envoi ou passez vous par un prestataire ?
    Quelle est votre solution d’emailing ?
    Quel est l’objet et l’expéditeur de l’email ?

    Ce sont beaucoup d’éléments à prendre en compte et qui peuvent influer sur vos résultats (et ici nous ne parlons que des taux d’ouverture)
    Le plus simple est de prendre directement contact avec moi (voir lien vers ma société Wefficient) si vous ne voulez pas que ces informations soient publiquement étalées ici.

Soumettre un commentaire

Votre adresse email n'est jamais publiée ni partagée. Les champs requis sont marqués par *

*
*