Le e-carpet bombing : Une technique d’emailing

Le « carpet bombing » est une technique utilisée en temps de guerre pour annihiler un objectif. La version Toubonnisée est « Tapis de bombe ».

La façon de procéder est simple, vous noyez votre cible sous un déluge de bombe et statistiquement il y en aura bien une qui mettra dans le mille.

C’est ce qui est aujourd’hui utilisé sur Internet dans l’emailing. Les cibles étant rapides, mouvantes, floues, anonymes, un moyen commode pour les atteindre est le e-carpetbombing (ou encore appelle « la sauce »). Commode oui, mais efficace ? En fin d’article, je partagerais ma vision de l’efficacité de ce procédé.

La notion d’efficacité varie d’un individu à l’autre, selon sa fonction et son degré de connaissance.

(*) Les prénoms de nos « héros » ont été changés pour garantir leur anonymat 😉

Quand Roger(*) s’écrie « Ca y est, j’ai lâché la sauce » il signifie qu’il a fini de lancer sa campagne d’emailing aux 7,5 millions d’adresses emails « opt-in » qu’il a acheté pour moins de 350 euros (valeur marchande traditionnelle annoncée : 30.000 euros !!!!)

Pour Roger(*), l’efficacité est ici maximale. Quelques clics pour rentrer l’email dans le logiciel, quelques autres clics pour y intégrer toutes les bases Emails « opt-in » du CDRom et enfin LE clic final qui lance toute la machinerie.

Ses ratios d’efficacité sont impressionnants ! 15 minutes de travail pour 7,5 millions d’emails envoyés, le tout pour moins de 700 euros d’investissement ! C’est encore mieux qu’avec son précédent CD de 300.000 emails « opt-in » qui était au même prix.

J’en pense qu’il a raison, c’est pas cher pour se tirer une balle dans le pied.

Eric(*), le gérant de la société n’a pas la même vision de l’efficacité. Une campagne, ce sont des commandes. Plus Roger(*) envoie d’emails, plus il rentre de commandes. Avec son nouveau CD, Eric(*) commence le développement de son business à l’international.

Lorsque j’ai demandé comment ils géraient le contenu de l’email pour que les destinataires le reçoivent dans la langue locale, Eric(*) a réagit promptement, en bon gérant efficace.

« Roger(*) faut réenvoyer la sauce mais ajoute une image du produit avec le prix »

Cela termina rapidement mon entretien dans cette société.

Oui je le confesse, cette visite fait partie de mes « perles » en matière d’emailing. Dans cet entretien, j’ai vraiment cru que je m’étais fait piéger et j’ai cherché la camera pendant longtemps. Eric et Roger ont réussi à me souffler dans d’autres domaines comme le référencement, l’achat de mots clés, l’E-trusting et bien d’autres aspects du webmarketing.

Avouez que cette perle illustre bien le sujet du jour : l’e-carpetbombing.

Mon problème avec le e-carpetbombing, c’est que pour marquer un coup au but, on s’autorise un nombre très élevé de victimes collatérales.

Dans le cas d’Eric et Roger, le ratio était d’une commande pour 350.000 emails envoyés (emails francophones bien sur! rien sur l’international)

Pour une commande qui abouti, vous avez 350.000 personnes frustrées de recevoir vos courriers indésirables et qui vont donc vous cataloguer comme une entreprise négative.

Le jeu en vaut il la chandelle ?

Je me rappelle d’un documentaire qui montrait comment une tribu africaine à été quasiment exterminée par un comportement similaire. Un blanc leur avait vendu à prix d’or quelques caisses d’explosifs. Ils se sont mis à pêcher dans leur lac à la grenade. Pêches miraculeuses au début, famines à l’arrivée une fois que la ressource s’était tarie.

Si l’exemple est clair avec la grenade, arrêtons-nous sur ceux de l’emailing.

Lors de la première campagne, sur les premiers milliers d’emails envoyés, certains sont ouverts, ont importunés les destinataires qui les ont naturellement déclarés comme spam à leur logiciel. Ces premières déclarations de spam vont avoir un effet domino sur la réception des autres destinataires car les modèles d’antispam à liste vérifient pour chaque email si un élément de celui-ci est blacklisté (mis sur liste noire) Les éléments pouvant être blacklistés sont l’IP, l’email, le nom de domaine et les liens présents dans l’email.

Comme vous envoyez des emails à des destinataires qui ne vous connaissent ni d’Eve, ni d’Adam, et qu’en plus ils ne vous ont pas autorisé à leur envoyer vos emails, le taux de déclaration en spam est plus élevé que la normale.

Plus vos emails sont déclarés comme du spam, et plus vous augmentez vos chances d’être filtré automatiquement chez vos destinataires. Comme pour la plupart des gens les règles de spam sont la mise en dossier spécial des emails douteux, et que ceux-ci sont trop peu contrôlés (qui filtre ses spams quand il en reçoit plusieurs centaines par jours et quand ceux-ci sont presque tous effectivement du spam ?)

A terme, ce sont tous les emails de l’entreprise qui peuvent être bloqués.

Plus de poissons dans le lac

=

Plus d’emails passant les filtres anti-spam

=

Famine du pécheur et de l’entreprise

Le proverbe dit : »Donne un poisson à un homme et il n’aura plus faim, Apprend lui à pecher et il n’aura plus jamais faim »
Nous pourrions ajouter aujourd’hui « Apprend lui à gerer ses ressources et sa descendance ne connaître jamais la faim non plus« 

Articles proches :

3 Commentaires

  1. LondNoir
    Soumis le 11 avril 2007 à 10:32 | Permalien

    Je suis tombé sur ce site, par pour moi, mais pour boss qui tente désesperément d’envoyer des mailing-list concluantes sur hotmail…

    Ben je le trouve tout à fait magnifique. (L’histoire des poissons, magnifique … 🙂 )

    Salut, merci et bonne continuation!

  2. Soumis le 11 avril 2007 à 10:42 | Permalien

    Content que cela te plaise à ce point 😉
    Pour ton boss, on a lancé Snipemail la solution emailing, regarde la pub dans la colonne de droite 😉

  3. Soumis le 21 juin 2009 à 10:06 | Permalien

    Excellent le parallèle avec « la pèche à la grenade » 🙂

4 Rétroliens

  1. […] Ainsi l’effet de la pression marketing sera moins ressenti. Et enfin il faut cibler ses envois. Lâcher la sauce ne sert plus à rien hormis vous apporter des ennuis avec les filtres anti-spam. Vos emails doivent […]

  2. […] guerre contre les mauvais comportements et le “lâcher de sauce”* au niveau national va maintenant devoir se faire au niveau international… et c’est une […]

  3. […] est que pour faire une campagne le plus rémunérateur possible, le prestataire va arroser (genre e-carpet bombing) le plus largement possible. Vous avez certainement reçu ces dernières semaines des emails pour […]

  4. […] ans déjà que je sortais mon article sur le e-carpet bombing et force est de constater que rien n’a évolué pour certains 🙁  Il y a toujours des Eric […]

Soumettre un commentaire

Votre adresse email n'est jamais publiée ni partagée. Les champs requis sont marqués par *

*
*